Un projet Labex Arts H2H
 
Penser la critique avec Pasolini
Laboratoire de recherche pluridisciplinaire

6/12 : FASCISTA
Quarantenaire Pasolini et Naldini à Vincennes

Vendredi 5 et samedi 6 décembre 2014

Université Paris 8 - Vincennes - Saint-Denis

Bâtiment A. 1er étage. A1 181

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Le 6 décembre 1974, le film Fascista, de Nico Naldini, est projeté à l’Université de Vincennes. Pier Paolo Pasolini est là, avec son cousin, le réalisateur du film. Tous deux ont été invités par Maria-Antonietta Macciocchi, qui tient cette année 1974-1975 un séminaire intitulé « Analyse du fascisme, des origines à aujourd’hui », au cours duquel seront projetés et analysés des films comme La nave bianca, All’armi siam fascisti, Metropolis ou Le Juif Süss. Fascista, film de montage créé à partir des films de propagande fasciste de l’Institut Luce, avec un commentaire lu par Giorgio Bassani, ouvre le bal, et suscite un scandale dont il est difficile, aujourd’hui, de mesurer l’ampleur. Un scandale nourri par la présence de Pasolini, polémiste «corsaire» et «hérétique». Dans son « Rapport sur un cours universitaire à Vincennes, sur le fascisme », M-A Macciocchi décrit cette « expérience-projection » :

 

  • « Depuis deux jours, une foule d’étudiants se pressait dans la salle de projection de l’Université. Le groupuscule, naturellement « marxiste-léniniste » [le groupe Foudre, dirigé par Alain Badiou], muni d’un haut-parleur, s’employait à débiter dans les couloirs et la cour de l’Université, les mot d’ordre : “Sabotez le film fasciste de Naldini ». Le soir, dans l’amphithéâtre du débat, se trouvaient environ mille personnes, venues de tout Paris pour comprendre ce qui se passait. [...] Sur la tribune, dans la fourmilière, apparaissaient et disparaissaient, mêlés à Naldini et Pasolini, tous deux venus à Paris pour le débat, quelques célèbres experts français de l’histoire du fascisme, qui devaient intervenir dans la discussion. Parmi eux Faye, Ferro, Robert Paris, Nikos Poulantzas. Mais personne ne pourra les entendre, même s’ils avaient des critiques à formuler. »

 

Paradoxe sonore : la Bibliothèque universitaire de Paris 8 cconserve les enregistrements audio de cette séance à propos de laquelle Macciocchi dit qu’on ne s’entendait plus.

Le quarantenaire 6/12 FASCISTA se propose de penser cet événement, en le réincarnant physiquement à Paris 8 et en analysant les raisons et les formes d’une réception problématique, sans nul doute amplifiée par la présence de Pier Paolo Pasolini. Elle permettra également d’ouvrir une réflexion plus large sur d’autres films de montage contemporains (La Rabbia, All’armi siam fascisti).

Programme

Avant-première du film Pasolini d’Abel Ferrara (2014, 84’) une coproduction Capricci, Urania Pictures, Tarantula, Dublin Films et Arte France Cinéma distribuée par Capricci le 31 décembre 2014

Projection du film et débat animé par Jean Narboni.

Rome, novembre 1975. Le dernier jour de la vie de Pier Paolo Pasolini.

 Retour au sommaire

Introduction de la journée

Anne-Violaine Houcke Hérésie en Amphi 4

Mélisande Leventopoulos Enjeux politiques de la réception vincennoise de Fascista

Projection du film Fascista de Nico Naldini (1974, 109’)

En présence du réalisateur.

Traduction: collectif La Langue du Bourricot.

Traducteurs-performeurs: Sarah Battistella, Valentine Grana, Edoardo Lazzari, Florian Micheli, Francesco Perrone, Laure Peyna, Giulia Pradella, Rosaria Russomanno

Revival 1974

Happening de la Compagnie Un Excursus

Montage d’extraits des enregistrements audio de 1974, création sonore et lectures à haute voix d’extraits de textes de Pasolini, M-A Macciocchi, et des intervenant(e)s du groupe Foudre...

Conception et réalisation: Barbara Bouley - Création sonore : Nadège Milcic

Avec: Barbara Bouley, Gils Bouley Franchitti, Nathalie Kouznetzoff, Laurent Sauvage, Marie Tavernier

Fascista à Vincennes : retour sur un scandale

Table ronde avec les témoins et acteurs de 1974:

Jean-Pierre Faye (sous réserve), Claudine Monteil, Nico Naldini, Jean Narboni, Serge Le Péron, Claudine Roméo, Guy Scarpetta (sous réserve)

Modération : Cécile Sorin 

Politiques du montage

Table ronde avec Roberto Chiesi, Giorgio Passerone, René Schérer.

Modération : Anne-Violaine Houcke et Hervé Joubert-Laurencin 

Lecture à haute voix par la Compagnie Un Excursus.

Extraits de Who is me. Poète des cendres Auteur : Pier Paolo Pasolini

Lecteurs : Stanislas Nordey 

 Retour au sommaire

Ajouter un commentaire

Un projet Labex Arts H2H